Un p’tit bohneur plein de saveurs : Auguste, le restaurant

1 Jan

Billet de ma bonne amie Félinie, que vous connaissez comme “la Belle Blonde”

Une personne que j’aime beaucoup m’a récemment offert un cadeau de noces bien spécial : un repas au restaurant Auguste, à Sherbrooke. Cette Sherbrookoise d’origine me parle de cet endroit fabuleux depuis belle lurette… Et chaque fois qu’elle me décrit son dernier plat dégusté, mon ventre gargouille de jalousie. Mon mari et moi (ça fait tout drôle de dire “mari” !) avons donc décidé de faire une escapade d’amoureux dans la ville du bonheur* et de mettre nos papilles et estomacs à l’épreuve d’Auguste. Et nous n’avons pas été déçus… Mon dieu que c’était bon ! Un p’tit bonheur plein de saveurs… Maintenant, ATTENTION ! Le billet qui suit pourrait fort probablement vous amener à devoir vous rendre chez Auguste très TRÈS très bientôt et au plus vite VITE vite. Pour lecteurs avertis seulement.

Moi, Danny St Pierre, chef copropriétaire d'Auguste, et mon mari !

Nous avons eu droit au Menu la tablée, un quatre services avec ses vins d’accompagnement pour chaque étape. On nous a d’ailleurs placés directement au comptoir, face à Danny St Pierre, un chef des plus sympathique qui prend le temps de jaser avec ses clients et qui,  de toute évidence, est passionné par son métier. D’ailleurs, ce jeune chef a fait ses classes aux côtés de Normand Laprise, et il opère sa propre cuisine depuis plus de 10 ans. Au fil du temps, il a développé sa personnalité culinaire et il nous sert chez Auguste une cuisine de style bistro concoctée principalement à partir de produits locaux. Nous avons été témoins d’une cuisine rodée au quart de tour et servie par un personnel hyper attentionné et souriant. Bon, revenons-en au menu. Je m’excuse à l’avance pour la piètre qualité des photos, qui ne rend pas du tout justice à la qualité de la présentation. Mon mari avait un peu honte de me voir avec mon appareil photo. J’ai donc dû minimiser l’utilisation du flash pour éviter le divorce ;-) Vous ne m’en tiendrez donc pas rigueur.

Première période (clin d’œil à mon mari, qui m’accompagnait alors qu’une partie des Canadiens prenait place. De toutes façons, ils ont perdu ! Il n’a donc pas manqué grand chose…) 

Rillette, mini sandwich, tartare et huîtres

En première période, on nous a servi quatre petites bouchées exquises par convive (pas de chicane pour se diviser les bouchées, donc ! On aime) : rillette de truite fumée et brioche, mini sandwich de boudin et pétoncles (un mélange peu commun, mais qui fondait littéralement dans la bouche), tartare de bœuf couronné d’une bonne vieille chips Cape Cod et huîtres chaudes en mousse de topinambours (style mini potage en shooter). Ces bouchées étaient accompagnées d’un vin de miel du Québec (Envolée, ferme apicole Desrochers). En toute franchise, je ne suis pas fan de ce type d’alcool, mais celui-là se buvait littéralement tout seul !

Le + : Le mini sandwich. Le petit pain feuilleté est aussi délectable que son contenu.

Le – : On en aurait voulu plus… mais à ce point, on ne savait pas encore tout ce qui s’en venait ! On passe en deuxième période.

Deuxième période

Salade de langue de boeuf, poisson frit et Bresola

Trois plats un peu plus copieux et toujours aussi réconfortants. À la gauche, petite salade tiède de langue de bœuf, betteraves (jaunes je crois?!), endives crémeuses. Habituellement, le chef sert plutôt un crostini aux champignons truffés et sa purée d’artichauts, mais étant donné mon “allergie” aux champis, il a eu la gentillesse de nous servir autre chose. Pour moi, c’était une première (de la langue !). C’était délicieux. Viande tendre, mince,goûteuse, savoureuse. Au centre : poisson frit à l’anglaise (du doré), salade de concombres, radis et crevettes sauce tartare. Enfin à droite, Bresaola (viande italienne bien salée, parent proche de la viande de grison), croquettes de céleri à la moelle, ketchup vert maison. Comme vin d’accompagnement, on nous a servi un vin blanc de Grèce atypique, Santorini, atlantis, domaine argyros (aux cépages imprononçables). À noter que les vins sont d’importation privée.

Le + : Le doré frit. Un des coups de cœur de la soirée… juste assez de panure, en masse de chaire de poisson et, on peut tu juste avoir le secret de cette sauce tartare maison SVP?!

Le – : Je mange habituellement le bresaola en raclette… donc légèrement grillé. À froid, comme ça, je le trouve un peu fade au goût… Je le ferais saisir légèrement pour que l’on goûte mieux sa saveur… mais c’est peut-être juste moi ! Le ketchup maison  et les croquettes qui l’accompagnaient par contre, étaient sublimes.

Troisième période

Cuisse de lapin, haricots verts et penne sauce bolognaise

Je voudrais vivre et revivre encore cette troisième période. Notre dernier plat regroupe tout ce que j’adore et qui me conforte en tant que foodie amateure : des pâtes sauce bolognaise, un légume vert et une viande douce et tendre qui se détache d’un os. On nous sert une cuisse de lapin confite, des haricots verts légèrement parfumés à l’ail et des penne sauce bolognaise sans façon, le tout parsemé de gremolata. Sérieusement, quand il fait -30 degrés celcius à l’extérieur (et c’était réellement le cas), on ne pourrait pas demander mieux. C’est dans des moments comme ceux-là qu’on se trouve chanceux et qu’on savoure la vie ! Ce plat était accompagné d’un doux pinot et, vous m’excuserez, j’étais tellement sous le charme du plat que j’en ai oublié l’appellation. (Raison de plus pour y retourner !)

Le + : Tout.

Le – : Rien !

Tir de pénalité

Poutine inversée

En attendant notre période de prolongation (aka le dessert), nous nous sommes mis à lire le menu à l’ardoise… pour tomber sur l’entrée de “poutine inversée”. Curieux et intrigués, nous demandons au chef de quoi il s’agit exactement. Il nous fait signe d’attendre une minute. Oups… on pose peut-être trop de questions finalement. Eh bien non. 5 minutes plus tard, il nous revient avec ladite entrée. SWEET BABY JESUS ! Je suis bénie des dieux. C’était tellement bon… En gros, pensez à un arancini qui goûte littéralement la poutine (mais une BONNE poutine là…). Comme l’a si bien résumé notre serveuse, c’est aussi bon sinon meilleur qu’une vraie poutine, culpabilité en moins ! Mon genre. Pour les intéressés à tenter l’imitation dans votre humble demeure, sachez que le fromage vient de Coaticook et qu’il est râpé. Pour le reste des ingrédients, du comment et du pourquoi, oubliez ça, j’écoutais pu !

Période de prolongation

Tiramisu, tartelette, Reine Élisabeth et cake au citron et pavot

Vint alors le dessert. Ou LES dessertS devrais-je dire. Comme je n’ai pas la dent sucrée, il est toujours un peu difficile de me séduire à ce niveau. On nous a servi 4X2 desserts (dans l’ordre, rangée du bas) :  tiramisu au chocolat blanc, tartelette aux petits fruits, gâteau Reine Élisabeth et cake au citron et pavot. Ouf ! Je n’ai pu me rendre à la fin… Succulent, mais beaucoup trop pour ma dent salée ! Avec le dessert, on nous a servi un très bon cidre de glace, neige réserve, de la face cachée de la pomme.

Le + : Le gâteau Reine Élisabeth, à l’unanimité !

Le – : Le cake au citron… à l’unanimité aussi.

Nous avons quitté le resto le ventre plein, mais le cœur léger, heureux !

On y retourne ? Si j’étais sprinteuse, j’y retournerais en sprintant… Mais comme Sherbrooke est un peu loin finalement (et parce qu’il fait frette en titi ces temps-ci) j’y retournerais en conduisant, mais vite VITE vite, très vite !

Fait inusité Sherbrookois : On doit remplir le parcomètre jusqu’à minuit !

Merci à Danny St Pierre et son équipe, mais surtout, merci à la fabuleuse personne qui m’a offert ce cadeau. On y retourne ensemble, avec nos hommes ?! Une autre expérience gastronomique à suivre ! J’ai déjà hâte…

*En 2010, le Centre d’études des niveaux de vie, un organisme d’Ottawa, a déclaré Sherbrooke comme étant la ville la plus heureuse au Canada.

Auguste on Urbanspoon

About these ads

One Response to “Un p’tit bohneur plein de saveurs : Auguste, le restaurant”

  1. Gagner Argent Simplement March 8, 2014 at 7:38 am #

    Un veritable plaisir passez a lire ce billet, je vous en remercie grandement !!!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 79 other followers

%d bloggers like this: